mercredi 17 avril 2013

SES premières vacances...


Vendredi soir, les vacances de printemps !

2 semaines sans école pour mon titi, et avec le beau temps SVP !

Mais pas de vacances avant le 1er mai pour moi, nécessité de service oblige !

Alors comme l’expérience a été relativement concluante en février, titi va retourner au centre aéré la 1ère semaine.

Mais voilà, le centre aéré part en séjour à l’extérieur, dans un joli chalet appartenant à la commune, 4 jours, à 120km de la maison…



Lui, est enthousiaste, il va être avec ses copains/copines de l’école.
Il connait le chalet, il y a passé une journée en février.
Il a bien compris qu’il allait manger, se laver et dormir là bas.

Nous préparons sa valise tous les 2, le linge est marqué, et j’ai rédigé un « mode d’emploi de titi » à l’attention des animatrices, histoire qu’elles ne se soient pas au dépourvu, quand il va leur demander de chasser ses cauchemars avant de dormir par exemple.

J’ai moi-même exercé ce joli métier dans ma prime jeunesse, je sais ce que c’est !
J’ai pu les voir lors d’une réunion spéciale, où elles se sont présentés et  nous ont fourni le programme, et le nécessaire à prendre.

Lundi matin, c’est son papa qui va le déposer au centre, et lui faire un dernier « coucou » quand il montera dans le bus, moi je serai déjà au travail.

Les parents pourront appeler la directrice, le soir au moment du dîner, pour avoir des nouvelles, mais elle nous a prévenu qu’elle ne nous passerait pas forcément les enfants, pour éviter les crises de larmes ou autre.

...

J’ai cette boule au ventre qui grossit depuis que nous avons prit la décision de l’y inscrire…

Il va vivre, j’en suis certaine, une super expérience, et va revenir pleins de souvenirs dans la tête.

4 jours, c’est vraiment vite passés.

Oui, mais…


Je n’ai jamais été séparé de mon « bébé » si longtemps…

Quand il dort une nuit chez ses grands parents, je l’ai toujours au téléphone pour qu’il me raconte sa journée et pour lui dire bonne nuit.

J’angoisse déjà de ne pas pouvoir avoir de ses nouvelles quand j’en aurais besoin envie.

J’ai peur qu’il soit trop jeune pour vivre cette aventure.

Je sais déjà que je vais mal dormir la semaine prochaine.

Le paradoxe entre le laisser évoluer seul, et le surprotéger devient vraiment immense !




La suite la semaine prochaine…



Rendez-vous sur Hellocoton !

1 commentaire:

______________________________________
Un petit mot ???
______________________________________