samedi 7 septembre 2013

Faire opérer son enfant

Nous sommes à J + deux mois, je peux donc en parler avec un peu de recul.

Du haut de ses 4 ans 1/2, titi a vécu sa première opération chirurgicale (en espérant qu'il n'y en ai pas d'autres...).

Un petit résumé du pourquoi, tout d'abord:

Cela faisant un moment qu'on s'en doutait un peu, et lors de la visite chez le médecin traitant pour ses 4 ans (visite que l'on a fait bien en retard, vu que titi n'est que rarement malade) le médecin nous a confirmer qu'il y aurait sûrement besoin d'une opération.
"suspicion de phymosis".

Alors en gros, sans termes médicaux, titi a(vait) un gros excédent de peau au bout de son zizi, qui rendait impossible le décalotage, la peau se collait, et nous n'arrivions plus.

Certe, ce n'est pas grand chose à court terme, mais je réfléchis un peu plus loin.
Sa toilette intime est donc difficile, ce qui peut provoquer des infections, plus que douloureuses, qui pourrait l'obliger à se faire opérer en urgence un jour, plus grand.
Et plus il sera grand, plus ce sera douloureux.

Nous voilà donc, chez le chirurgien, qui nous confirme ce diagnostic, et nous conseille donc l'opération, une posthectomie (nom scientifique de la circoncision).
La date est programmée.
On en parle avec titi, lui explique le pourquoi, le comment... Il n'a pas l'air trop anxieux.
Le rendez-vous obligatoire avec l'anesthésiste se passe bien, elle lui explique en détails comment l'opération va se passer, avec un vocabulaire adapté, ce qu'il va voir (qu'elle et les autres personnes auront un petit masque vert sur la bouche, que lui aura un masque magique qui amène au pays des rêves, que papa et maman peuvent l'accompagner dans le couloir,etc...)
Il est plutôt calme, n'a pas peur de revenir à l'hôpital.

Jour J :
Nous sommes donc prêt, papa et maman stressés, titi qui a mis tous ses doudous dans son sac.
Nous voilà arrivé à l'hôpital.
Les infirmières nous accueillent, nous installent dans la chambre (une chambre a 2 lits) et nous laissent patienter quelques minutes.
Nous passons quelques instants dans la salle de jeux à côté de la chambre, titi profite des jeux pour lui tout seul.
Une petite blague ou 2, une prise de température, et un suppo plus tard, titi doit se mettre en tenue... (tout nu en dessous de sa blouse).
Il commence a être un peu inquiet, il ne veut plus aller.
Mais voilà le moment de descendre au bloc...
Nous l'accompagnons son papa et moi, dans l'ascenseur, puis jusqu'au bout du couloir, devant la porte. Il a ses doudous préférés avec lui (woody et son vieil hippopotame), un dernier câlin, un gros bisous à notre courageux bonhomme et le voilà partit.

Nous patientons quelques minutes dans le couloir, puis remontons dans la chambre.
Notre belle-soeur (interne en médecine dans l'hôpital adultes juste à côté) vient nous rendre visite et savoir où ca en est.
Elle a quelques avantages, et descend donc en salle de réveil, voir comment va titi, lui faire un bisou, et nous envoyer un sms !
Tout s'est bien passé, 15min d'opération, et un réveil tout en douceur, nous allons pouvoir le récupérer !

Un peu près une heure et demi s'est écoulée quand il revient dans la chambre, et avec le sourire !
Il est content de nous revoir, et n'a pas mal pour l'instant !
Il a droit à un peu d'eau, puis un yaourt (il est 11h30) pour voir si tout passe bien (à cause de l'anesthésie) avant d'avoir son vrai repas.
Tout étant bien passé, il a son repas, qu'il mange un peu (mais rien d'étonnant pour titi, qui n'a pas un gros appétit) et il faut désormais attendre 16h, la visite du chirurgien et de l'anesthésiste, avant de pouvoir sortir.
Il n'y a pas la TV, alors on sort les livres, le coloriage, le téléphone de papa, et on s'occupe comme on peu !

Le petit garçon a côté à l'air de souffrir plus, il se plaint, sa maman ne sait pas trop comment lui parler... ca inquiète un peu mon titi...

Les médecins passent, tout est ok.
Une dernière épreuve avant de sortir : titi doit passer aux WC, pour voir si tout va bien de ce côté.

Et c'est là que la galère commence...
Il ne veut pas, dit qu'il n'a pas envie (alors qu'on l'a fait boire durant tout l'après-midi), a peur d'avoir mal, voit son zizi avec un peu de sang...

3 gouttes plus tard, (en 15min de bataille), nous avons le droit de sortir, avec un petit diplôme pour titi, une ordonnance pour mettre de la crème, et du paracétamol au cas ou...

Retour à la maison, avec un titi qui marche en canard, qui ne veut pas qu'on le touche, ne veut pas uriner, est fatigué... Dure soirée, mais le coucher se passe bien, il n'a pas mal.

Les jours suivants ont été plus ou moins difficiles, d'abord chez la nounou, qui devait le forcer à aller aux toilettes, il a une capacité incroyable pour se retenir !
Très dur aussi de lui mettre la crème, nous sommes obligés de nous énerver, pour lui faire comprendre que c'est pour son bien, et que sinon il retournera à l'hôpital !
Les fils résorbables ont mis du temps a tomber, nous avons été voir le médecin traitant, qui nous a donner une autre crème antibio, de peur que ca s'infecte.

Le lundi suivant, centre aéré.
Tout les matins, piscine.
Je suis triste pour lui, lui demande si il veut vraiment rester au bord toute la semaine, mais il veut y aller quand même, pour voir ses copains.
Alors j'informe le directeur et les anims de "son état"; et leur demande de bien faire attention...
Quand je vais le récupérer après le boulot...
Il a fait pipi dans sa culotte le matin... Bien bien... Merci d'avoir fait attention...

Nous avons donc dû employer des méthodes plus radicales... Le disputer, pour lui faire comprendre que tout était normal, que son zizi n'avait pas changé, qu'il ne faut pas qu'il se retienne...

Il aura fallut 2 bonnes semaines, pour qu'il retourne aux toilettes relativement normalement, et encore 2 autres pour que la douche ne soit plus un supplice.

Aujourd'hui, tout va bien.
Titi est content de "son zizi tout neuf", qui lui permet de faire pipi debout, comme les grands, (chose qu'il ne pouvait pas faire avant), il refait sa toilette intime seul.
Le plus dur est derrière nous.

Nous avons pris cette décision, en pensant à son avenir, et à son bien être futur (peut être même à celui de sa future compagne !... bah quoi ??!!), ce n'est pas une chose forcément facile, de décider pour son enfant, mais c'est fait, et j'espère que tout ira pour le mieux pour la suite !



Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires:

  1. Je trouve ça bien que vous l'ayez fait tôt, même si ça a dû pêtre dur pour lui, le pauvre ! Mon compagnon a été opéré à 14 ans et mon frère à 20, et ça a pas l'air super marrant... Bon, y a pas eu de pipi à la culotte du coup, mais il s'en rappelleront longtemps eux, contrairement à ton titi !

    Et sinon, toi, pas trop peur que ton titi passe sur la table d'opération ? (non parce que j'ai mon bébé qui va très très probablement y passer, j'ai peur... elle n'a que 2 mois, c'est certes éloigné du tien, mais on est maman pareil quoi... XD)
    Des bisous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. moi j'avais très peur de l'anesthésie, des risques, du réveil..
      l'opération en elle même, pas trop, je m'étais bien renseigné.
      le personnel de l'hôpital a était super aussi bien avec nous que titi, ca compte bcp !

      Supprimer

______________________________________
Un petit mot ???
______________________________________